Genèse du Comité
Profil de l’ICAC

ICAC en bref

Adresse : Washington, DC Etats-Unis
Date de création : Septembre 1939
Créé lors d’ : Une réunion internationale sur le Coton à Washington, DC
Mission : Aider les gouvernements à promouvoir une filière cotonnière saine et rentable. Le rôle de l’ICAC est de développer la prise de conscience sur les enjeux de la filière, diffuser l’information et encourager la coopération internationale dans le domaine du coton.
Fonctions :
- Rassembler et publier des statistiques sur la production, la consommation, le commerce et les stocks de coton dans le monde et Identifier les changements récents dans la structure du marché mondial du coton ;
- Servir de base pour les informations techniques sur le coton et les textiles de coton ;
- Servir de forum pour les discussions de portée internationale liées au coton ;
- Représenter la filière cotonnière internationale auprès des agences des Nations Unis et des autres organisations internationales.


Genèse du Comité

Le Comité a été créé à la suite d’une Réunion internationale sur le coton qui s’est tenue à Washington en septembre 1939. A cette époque, les stocks mondiaux de coton atteignaient près de 25 millions de balles, dont plus du quart se trouvaient aux Etats-Unis.

Les dix pays producteurs de coton suivant se sont rassemblés à Washington, D.C. en Septembre 1939 : le Brésil, les colonies anglaises exportatrices de coton, l’Egypte, les colonies françaises exportatrices de coton, l’Inde, le Mexique, le Pérou, le Soudan, l’ex-URSS et les Etats-Unis. Les discussions portaient sur des problèmes de surproduction, la hausse des stocks et la chute des prix. L’objectif principal était d’éviter, par une intervention internationale concertée, que l’économie cotonnière mondiale n’évolue de manière chaotique.

Les résolutions suivantes ont été adoptées :

La création d’un Comité consultatif à Washington qui représente les pays participants à cette conférence en cours et qui comprend également les représentants des principaux pays producteurs et exportateurs de coton. Un tel comité devrait assumer les principales fonctions suivantes :

  • Observer et suivre de près l’évolution de la conjecture économique dans la mesure où elle intéresse la situation mondiale du coton.
  • Proposer, s’il en est besoin, aux gouvernements participants, toutes mesures que le Comité consultatif juge appropriées et réalisables en vue d’une collaboration étroite.

L’ICAC s’est réuni pour la première fois à Washington, D.C. en Avril 1940. L’adhésion s’est d’abord limitée aux pays producteurs de coton. Après la quatrième réunion, une invitation pour rejoindre le Comité a été envoyée à tous les pays membres des Nations Unies et pays associés qui portent un intérêt à la production, l’exportation ou l’importation de coton.

Au cours de la cinquième réunion, en mai 1946, il a été décidé d’établir un Secrétariat et un Comité exécutif constitué des représentants de six pays producteurs et six pays consommateurs de coton. Cette réunion marque également le début du programme d’information économique et statistique, qui est devenu une part intrinsèque du travail du Comité. Par la suite, en 1948, il a été décidé de remplacer le Comité exécutif par une Commission permanente dans laquelle tous les Etats membres ont droit à une voix.

Profil de l’ICAC

L’ICAC est une association de gouvernements ayant un intérêt dans la production, la consommation et le négoce du coton. Le Comité a été fondé en 1939, et le Secrétariat fut établi en 1946. Le budget annuel s’élève à 1,8 million de dollars dont 85 % proviennent des cotisations versées par les Etats membres et 15% des abonnements aux publications et des droits d’inscription aux réunions plénières et aux séminaires. Le Secrétariat emploie 8 personnes originaires de 7 pays, travaillant tous dans le bureau de Washington. Les documents sont publiés en anglais, français et espagnol, des rapports mensuels sont disponibles en russe et des rapports annuels sont disponibles en arabe et russe.

La mission de l’ICAC est d’aider les gouvernements à promouvoir une filière cotonnière saine. Le Comité s’acquitte de sa mission en garantissant la transparence du marché mondial du coton, en servant de centre d’échange pour les informations techniques relatives à la production cotonnière et de forum pour les discussions sur des sujets de portée internationale liés au coton. Le rôle de l’ICAC est de développer la prise de conscience sur des enjeux émergents, de diffuser des informations utiles à la résolution des problèmes et de faciliter la coopération internationale pour atteindre des objectifs communs. Par sa fonction d’observateur objectif des statistiques et en réunissant les pays qui produisent, consomment et négocient le coton ainsi que tous les segments de la filière cotonnière, l’ICAC joue un rôle unique de catalyseur pour des changements constructifs

L’ICAC n’a pas de fonction dans la fixation des prix du marché et n’intervient pas dans les mécanismes de marché. Toutefois, le Secrétariat de l’ICAC fournit des renseignements précieux opportuns et pertinents sur l’évaluation es conditions de marché, à tous les segments de la filière cotonnière. L’ICAC est la source la plus importante de données internationales sur l’industrie mondiale du coton. Le Secrétariat établit des prévisions de l’offre, de la demande et des prix du coton, des estimations de l’offre de coton extra-fin, et suit les exportations par destinations et les importations par origines. Le secrétariat détermine et prévoit la consommation cotonnière et la part de marché du coton dans la demande de fibres à l’échelle mondiale et par région. Elle est également la première source dans le monde pour des statistiques sur la demande de fibres.

Le programme de recherche des associés de l’ICAC est un programme de formation annuel destiné aux chercheurs des pays producteurs et consommateurs. L’ICAC a organisé chacune des Conférences mondiales sur la recherche cotonnière, et a participé à la préparation de conférences techniques régionales dans le monde entier. Les sujets des articles du Recorder, des publications techniques spécialisées, ainsi que les recherches sur les coûts et les pratiques de production cotonnière ont aidé à informer tous les segments de la communauté de recherches en matière cotonnière. Le Secrétariat est resté au fait des nouveaux développements dans la recherche cotonnière, y compris la production de coton biologique, le coton transgénique et les développements intervenus dans le domaine du classement des fibres par instruments. Le secrétariat est activement engagé dans des efforts visant l’adoption d’un consensus international sur des normes objectives de classement pour remplacer le système actuel de catégories et de types. Le Secrétariat facilite également les efforts engagés par les pays producteurs pour développer des méthodes réduisant la contamination dans le coton.

Le Groupe de travail sur la normalisation commerciale du classement du coton par instruments (CSITC) sert de base pour la coopération internationale entre les laboratoires de classement du coton. Le CSITC veille à ce que tous les laboratoires de classement du coton utilisent les mêmes normes d’étalonnage et les mêmes définitions, afin d’assurer la comparabilité des tests effectués partout dans le monde.

Le Panel d’experts sur la performance sociale, environnementale et économique de la production cotonnière (SEEP) fournit aux gouvernements des informations sur les impacts de la production cotonnière et recommande des mesures et des pratiques d’amélioration. Le SEEP a publié une étude de la littérature en sciences sociales sur les impacts sociaux de la production de coton. Le SEEP est en train de finaliser un rapport sur l’utilisation des pesticides dans la production cotonnière, et collecte également des données sur les coûts de la main-d’œuvre et des pratiques salariales dans la production cotonnière. Le Secrétariat de l’ICAC travaille avec l’UNICEF, des organismes gouvernementaux et certaines ONG sur la question du travail des enfants dans la production cotonnière.

Les Réunions plénières

Les Réunions plénières sont un forum pour des discussions de portée internationale dans la filière cotonnière, et servent également de lieu de consultation pour des sujets communs pour les dirigeants de l’industrie et les gouvernements des pays produisant, consommant, et négociant le coton.

En tant qu’organisme pour un produit de base, l’ICAC joue un rôle crucial dans l’aboutissement des grands objectifs de la filière cotonnière, et tous les intervenants de la filière ainsi que les membres des gouvernements concernés par la santé du secteur sont invités à participer aux activités de l’ICAC.

Initiative Découvrez les fibres naturellesPlan du site© 2017 Comité consultatif International du coton - Tous droits réservésHaut de page